Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Nice 2012

INFARCTUS DE L'ARTÈRE CHOROÏDIENNE ANTÉRIEURE SECONDAIRE À UNE DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE (DFM) INTRACRÂNIENNE ISOLÉE, SE MANIFESTANT PAR UN « CAPSULAR WARNING SYNDROME » : À PROPOS D'UN CAS
Tri-Bao Nguyen (1), Mathieu Bataille (1), Julien Cogez (1), Vincent de la Sayette (1), Gilles Defer (1), Fausto Viader (1)
(1) Unité de Neurologie Vasculaire - CHU Caen - 14000 - Caen - France
Résumé
Introduction

La DFM est une artériopathie idiopathique des vaisseaux de moyen calibre, touchant classiquement les artères cervicales, et rarement isolée aux artères intracrâniennes. Elle peut se manifester par une ischémie cérébrale.



Observation
Un patient de 18 ans, sans antécédent médical, présente un déficit moteur pur de l'hémicorps gauche spontanément régressif en 1 heure. L'IRM encéphalique montre un infarctus de l'artère choroïdienne antérieure droite. Un traitement anti-agrégant plaquettaire est débuté. L'artériographie cérébrale révèle une sténose segmentaire de la portion distale de la carotide interne droite et à l'origine de l'artère choroïdienne antérieure faisant évoquer une DFM intracrânienne isolée. Le bilan cardiaque, biologique, immunologique ainsi que l'analyse du liquide céphalo-rachidien sont normaux. L'anticoagulation efficace par héparine sodique, le maintien d'une pression artérielle (PA) élevée par perfusion de macromolécules et noradrénaline (monitoring de la PA par un cathéter central) et le repos au lit en décubitus dorsal strict n'empêchent pas la survenue de 13 épisodes en 5 jours, identiques et régressifs en moins d'une heure. Il se constitue finalement une hémiplégie brachio-faciale gauche permanente le sixième jour.

Discussion

La DFM intracrânienne isolée est rare. Elle touche souvent des sujets très jeunes. Dans notre cas, l'ischémie cérébrale s'est manifestée par un « capsular warning syndrome » plus souvent décrit dans les accidents lacunaires que territoriaux.


Conclusion

En dépit des diverses thérapeutiques rapportées (anti-agrégants, anticoagulants, thrombolyse), aucune ne semble constamment efficace et il n'existe aucune recommandation concernant la prise en charge de ce syndrome.


Mots Clés

Infarctus choroïdien antérieur
Dysplasie fibromusculaire
Capsular warning syndrome
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg